28 novembre

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2023 acte la première année pleine de l'exercice de la branche autonomie. Comment est calculé ce nouveau budget ? Quelle est son articulation avec celui de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) ?
A la fin de cette formation, proposée par la CNSA aux journalistes de l’AJIS, les arcanes de la construction du budget de la cinquième branche de la sécurité sociale n’auront plus de secret pour vous !
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, par mail, qui vous communiquera le lieu de la rencontre.
(rencontre réservée aux journalistes)

29 novembre

Peu connues, les écoles de production se multiplient en France. Ces établissements privés d'enseignement technique accueillent des jeunes de 15 à 18 ans qu'ils forment à des diplômes professionnels d'Etat (CAP, Bac pro, certifications). Leur méthode ? Apprendre le métier sur place, en fabriquant les produits ou en réalisant les services pour des clients ayant passé commande. En quoi les écoles de production se différencient-elles des centres de formation d'apprentis ou des lycées professionnels ? En quoi consiste leur pédagogie ? Quels résultats en termes d'insertion professionnelle ou de poursuite d'études pour les diplômés ?
Pour y voir plus clair sur ce modèle, l'Institut Catholique d'arts et métiers (Icam), un groupe d'écoles d'ingénieurs, accueille les journalistes adhérents de l’AJIS pour une visite de son école de production basée à Lieusaint (Seine-et-Marne). Créée en 2017, elle prépare au CAP Conducteur d'Installations de Production (CIP), diplôme permettant de travailler dans l'usinage de pièces dans le secteur industriel (aéronautique, ferroviaire, automobile...). Lors de cette visite, vous aurez l'occasion d'échanger avec le directeur de la structure, Benjamin Chabroux, avec des maîtres professionnels (les formateurs qui supervisent la production), un éducateur, et des jeunes en formation.
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, par mail, qui vous communiquera le lieu exact de la rencontre.
(visite réservée aux journalistes)

30 novembre

De l'apprentissage au compte personnel de formation (CPF), en passant par la réforme des lycées professionnels. Sur ces sujets déjà très investis par les gouvernements du précédent quinquennat, l'actualité continue d'être chargée. Alors que les comptes de France compétences demeurent dans le rouge, et que le plan d'investissement dans les compétences (PIC) doit être réajusté à partir de 2024, des questions restent ouvertes sur l'avenir du système de formation professionnelle ainsi que son financement. Pour faire le point, l'AJIS vous propose une rencontre avec la ministre déléguée chargée de l'Enseignement et de la Formation professionnels, Carole Grandjean.
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, par mail, qui vous communiquera le lieu de la rencontre.
(rencontre réservée aux journalistes)

9 décembre

Cet automne, l’AJIS a signé la Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique. Un engagement que nous souhaitons concrétiser. En commençant par proposer à nos adhérents journalistes de mieux cerner les enjeux des nécessaires transitions écologique et sociale, si imbriquées.
Voici donc une première session de formation. Un atelier Fresque du climat. Attention, nombre de places limité.
Késako ?

La Fresque du climat est un atelier ludique et participatif basé sur la science, qui vise à mieux comprendre les causes et conséquences du changement climatique.
Comment jouer ?
Les participants doivent placer 42 cartes sur une grande table en respectant le lien cause-conséquence. Une fois les cartes en place, les participants matérialisent les liens cause-conséquence par des flèches et découvrent que certaines conséquences deviennent à leur tour des causes (possible emballement du système climatique).
D’où viennent les informations ?
Elles sont issues des rapports du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) et possèdent donc une valeur scientifique incontestée.
Quelle est la durée de l’atelier et comment se déroule-t-il ?
L’atelier dure 3 heures. Il se déroule en trois phases : placement des cartes (une heure trente), dessin des flèches et illustrations (une demi-heure), discussion finale (une heure).
Notre session sera animée par Juliette Nouel, journaliste, créatrice des Ateliers de l’Adaptation au changement climatique.
Cette formation a un coût. Aussi nous vous demandons une participation symbolique, qui ne couvrira pas entièrement : 5 euros pour les journalistes pigistes, 10 euros pour les journalistes en poste.
L’atelier comptera 14 participants au maximum.
Inscriptions auprès de Nadine Decorce, qui vous indiquera le lieu de la séance.
Nous comptons sur votre présence effective et votre ponctualité pour le bon déroulement de la demi-journée, une fois que vous serez inscrits.
(rencontre réservée aux journalistes).