19 novembre 2015

Comment utiliser les données hospitalières dans son travail journalistique

Hôpitaux performants ou en sous-activité. Établissements en déficit ou sous perfusion financière. Qualité des soins et actes les plus fréquemment réalisés. Taux d'occupation des lits et productivité des chirurgiens. Activité de recherche et publications... Toutes ces informations et bien d'autres se trouvent dans l’outil Hospi Diag, qui mesure la performance de 1300 établissements de santé publics et privés et les compare entre eux au travers l’analyse de 69 indicateurs sur l'activité, l’organisation, la qualité, les finances et les ressources humaines. Développé par l'Agence nationale d'appui à la performance hospitalière (Anap), cet outil est déjà utilisé par les Agences Régionales de Santé, la Cour des comptes et les professionnels du secteur. Il est en open data depuis avril 2014. A l'heure du datajournalisme, comment à notre tour utiliser Hospi Diag dans notre travail quotidien ou nos enquêtes au long cours ?

L'Ajis organisait une formation pour savoir comment est construite et comment donc utiliser cette base de données extrêmement complète, avec Gilles Bontemps, directeur associé à l'Anap.