6 octobre 2015

Formation professionnelle, apprentissage, développement économique, service public d'orientation, gestion des fonds européens (notamment Feder et FSE), suppression de la clause de compétence générale...

Les régions ont vu le périmètre de leurs compétences s'élargir au fil des politiques de décentralisation. La loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République) promulguée en août, vient encore renforcer sa position dans la conduite des politiques publiques en faveur de l'emploi et de l'insertion dans le marché du travail. Alors que les prochaines élections régionales se tiendront en décembre, dans un contexte de fusion de conseils régionaux, l'AJIS organisait un décryptage pour y voir plus clair sur le rôle et les pouvoirs de ces collectivités territoriales dans les politiques sociales.

En présence de :
- Pascale Gérard, vice-présidente de la région PACA en charge de la formation, présidente de la commission formation/apprentissage de l'ARF et vice-présidente du CNEFOP (Conseil national de l'emploi et de la formation professionnelle)
- Yanic Soubien, vice-président de la région Basse-Normandie, en charge de la "formation tout au long de la vie".