27 mai 2015

Refonte des contrats responsables, extension de la couverture santé en entreprise, mise en concurrence des contrats éligibles à l’aide à la complémentaire santé (ACS), tiers payant obligatoire, solvabilité 2, loi sur la modernisation du système de santé… : 

depuis le discours de François Hollande devant le congrès de la Mutualité à Nice en 2012 annonçant la généralisation de la complémentaire santé d’ici à 2017, le paysage dans lequel évoluent les mutuelles, les institutions de prévoyance et les assureurs en santé a considérablement évolué. Dans le même temps, alors que l’on fête cette année les 70 ans de la sécurité sociale, le système actuel d’assurance maladie, confronté à la fois au déficit, aux problèmes d’accès aux soins, à l’émergence des maladies chroniques et des nouvelles technologies, est fortement questionné. Comment les organismes complémentaires s’adaptent-ils à ces changements ? Sont-ils pour eux synonymes de contraintes, de défis ou d’opportunités ? Quelles sont les réformes qui restent à mener ? Comment envisagent-ils l’organisation du système du soin et leurs relations avec les professionnels de santé ? Quel sera leur métier demain dans ce contexte?

Thierry BEAUDET, président du groupe MGEN et Guillaume SARKOZY, délégué général du groupe Malakoff Médéric, ont répondu aux questions d'une vingtaine d'adhérents en nous livrant à la fois leur analyse de la situation actuelle et des exemples concrets de ce qu’ils mettent en œuvre sur le terrain.