19 mai 2015

Lors d’une rencontre avec les journalistes de l’Ajis, le président du Sénat a livré son analyse sur les différentes réformes sociales en cours.

Gérard Larcher est revenu sur la loi qui porte son nom, la loi de modernisation du dialogue social du 31 janvier 2007. « Ce texte a fixé une méthode. Je n’ai jamais souhaité sa constitutionnalisation. En cas d’échec de la négociation, il faut que la loi reprenne les convergences et règle les divergences. Il y a une hiérarchie entre le dialogue social et le dialogue politique », a-t-il insisté. Il estime toutefois que « cette loi peut être améliorée, qu’elle  a parfois été sur-utilisé et qu’il faudrait peut-être l’évaluer ». 

S’agissant du projet de loi sur le dialogue social de François Rebsamen, le président du Sénat a annoncé que le Sénat fera des propositions sur ce sujet. « J’espère qu’on n’en sortira pas avec une complexification ». Gérard Larcher porte un regard globalement positif sur la réforme qu’il s’agisse de la simplification des IRP ou de la prime activité par exemple. Car il soutient « tout ce qui est bon pour faciliter le dialogue social dans l’entreprise, dans la branche ou dans les territoires ». 

Evoquant l’apprentissage, le président du Sénat nécessite qu’il faut « un vrai changement ». « Nous avons besoin de clarté, de simplification et de stabilité ». Et estime qu’il « faut donner aux politiques de l’emploi une dimension régionale plus forte », a déclaré Gérard Larcher à propos de la réforme territoriale. 

Sur le projet de loi Macron, Gérard Larcher s’est félicité que le Sénat soit « entré dans le texte » et souhaite « une CMP constructive ». 

Enfin, évoquant le projet de loi santé, Gérard Larcher a critiqué « un texte de 236 pages dans lequel il y a tout et rien ». Il estime que les professionnels de santé « ne veulent pas du tiers-payant et qu’on ne sait pas comment le mettre en place ». Il se donne « toute latitude pour réorienter le texte ».

Voici la dédicace laissée par Gérard Larcher sur le Livre d'Or de l'AJIS à l'issue de la rencontre :
« Le fidèle de l’AJIS
Toujours avec plaisir.
Le 20 mai 2015
Gérard Larcher
Président du Sénat »

Crédit photo : Manuel Jardinaud