27 mai 2014

A un mois de l’entrée en vigueur de la nouvelle convention d’assurance chômage, l’AJIS a organisé une matinée de formation avec l’Unedic. L’occasion de rappeler la philosophie dans laquelle ces nouvelles règles ont été élaborées et de revenir sur les principales modifications des droits des demandeurs d’emploi.

La matinée, à laquelle ont assisté une vingtaine de journalistes, s’est articulée en deux temps. Dans un premier moment, Patricia Ferrand, présidente (CFDT) de l’Unedic, et Jean-François Pilliard, vice-président (Medef), sont revenus sur ce qui fait la spécificité de ce texte, les difficultés rencontrées dans la négociation qui s’est achevée en mars et la manière dont s’est déroulée la transposition de l’accord signé au printemps en convention conclue le 14 mai. Ils ont rappelé le travail de réforme en profondeur restant à effectuer et recadré le calendrier de l’entrée en vigueur des nouvelles règles : 1er juillet pour l’essentiel, 1er octobre pour trois mesures : les droits rechargeables, l’activité réduite ou les personnes relevant de plusieurs employeurs.

Le second temps a été consacré à l’étude approfondie de cinq grandes nouveautés de la convention, avec, pour chacune d’entre elles, le détail des impacts humains et financiers. Ont été successivement examinés les droits rechargeables, l’activité réduite, le différé d’indemnisation, les seniors, les intermittents du spectacle. Les sujets d’actualité, comme la question du différé portant sur les indemnités versées par les prud’hommes en cas de licenciement abusif ou la perspective d’un groupe de réflexion tripartite sur la précarité dans le monde du spectacle, ont aussi été abordés.

 

Crédit photo : Unedic