6 octobre 2013

La ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, est allée à la rencontre des adhérents de l’Ajis pour parler du projet de loi sur les retraites qu’elle a présenté le jour même à l’Assemblée nationale. Elle en a profité pour faire quelques annonces.

Marisol Touraine commence à être une habituée des Grands RDV de l’Ajis. Il faut dire que la ministre des Affaires sociales et de la Santé cumule les maroquins. Après la santé en mars dernier, elle est venue le 7 octobre parler de la réforme des retraites, quelques heures avant de prononcer son discours de présentation du texte à l’Assemblée nationale.

La numéro six du gouvernement a réservé quelques annonces à la quarantaine de journalistes adhérents présents. Elle a précisé que le doublement des points des comptes personnels de prévention de la pénibilité serait réservé aux salariés âgés de 59,5 ans au 1er janvier 2015, date de mise en œuvre du dispositif. Elle a déclaré que les stages obligatoires de plus de deux mois donneraient droit jusqu’à 2 trimestres de cotisation à condition que le jeune verse une cotisation spécialement créée.

Enfin, elle a annoncé que le directeur général de la Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL) ne serait pas nommé par décret, mais par le conseil d’administration de la caisse à partir d’une liste de 3 noms transmise par le gouvernement. Un procédé censé calmer la grogne des libéraux qui voyaient dans l’ancienne mesure une « étatisation » de leur régime de retraite.

Si elle s’était déplacée pour défendre son projet de loi sur les retraites, Marisol Touraine a dû répondre également à une série de questions sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014. Il est vrai que le texte était présenté deux jours plus tard en Conseil des ministres. La ministre a annoncé qu’il était hors de question de créer de nouvelles taxes, comme celle évoquée sur les boissons énergisantes, pour financerla Sécu. Elles’est, en revanche, déclarée favorable à un relèvement de la fiscalité pesant sur les contrats « non responsables » de complémentaire santé de 9% à 14%.

Voici la dédicace laissée par Marisol Touraine sur le Livre d'Or de l'AJIS à l'issue de la rencontre :
« Actualité sociale intense qui provoque un débat intense, utile et stimulant comme toujours !
Amicalement
Marisol Touraine »

Crédit photos : © Julien Moro