31 mai 2018

Un peu plus d’un mois après le congrès mouvementé de FO, c’est au tour de la CFDT de rassembler ses militants. Sans être dénué de débats, l’événement devrait être plus consensuel. Laurent Berger, seul candidat à sa succession, est secrétaire général de la confédération depuis novembre 2012. Il porte avec constance une stratégie ouvertement réformiste, qui lui vaut parfois certaines critiques, y compris en interne. Reste que la CFDT est devenue en 2017 la première organisation syndicale au niveau national interprofessionnel, devant la CGT. Un succès qui n’éclipse pas certains défis : nécessaire renouvellement générationnel, positionnement délicat et parfois contesté face à un gouvernement volontariste, syndicalisme de services…
A une semaine du congrès de Rennes, Laurent Berger dressait le bilan de son dernier mandat, évoquait les enjeux du prochain, et échangeait sur l’actualité sociale devant les journalistes de l'AJIS.

Voici la dédicace laissée par Laurent Berger sur le Livre d'Or de l'AJIS à l'issue de la rencontre :
« Merci de cette rencontre qui – une nouvelle fois – est riche et approfondie.
Je suis persuadé que les journalistes sociaux ont beaucoup à apporter pour des débats publics à hauteur de femmes et d’hommes ». Merci de permettre au syndicalisme de pouvoir s’exprimer.
Amitiés à l’AJIS.
31 Mai 2018
L.Berger »

Crédit photo : Bernard Domergue