14 novembre 2018

Alors que venaient de débuter les négociations sur l’assurance chômage, François Hommeril, président de la CFE-CGC, a présenté les orientations de son organisation. Un mois après son université d’automne au cours de laquelle la confédération des cadres a tenté de de « redonner du sens à l’entreprise », François Hommeril a exposé sa vision du dialogue social.
Il a répondu également aux questions des journalistes sur l’actualité sociale : négociation interprofessionnelle sur l’encadrement, santé au travail, mise en œuvre de la loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel. Ainsi que le positionnement de la CFE-CGC sur la mission de réflexion relative aux arrêts de travail, lancée par le gouvernement.

Voici la dédicace laissée par François Hommeril sur le Livre d'Or de l'AJIS à l'issue de la rencontre :
« Nous vivons des temps déraisonnables…
Un temps où il est d’usage de croire que le bonheur de tous est la somme des petits malheurs de chacun.
La CFE-CGC fait entreprise de vérité, la sienne, comme une contribution à la technique de la démocratie.
C’est un rude défi que d’être à la hauteur de cet enjeu, faire vivre le corps social et le faire avancer dans un monde plein d’embuches.
Je remercie bien sincèrement l’AJIS et ses brillants membres pour leur invitation. Merci aux journalistes de  l’information sociale de faire si noblement leur métier et de participer à ce devoir de vérité.
Bien sincèrement.
F.
Hommeril »

Crédit photo : Jérôme Lepeytre