2 avril 2019

Après 34 années de militantisme à Force ouvrière, dont 14 au bureau confédéral, Yves Veyrier a pris les commandes de la centrale le 22 novembre, suite au départ précipité de son prédécesseur, Pascal Pavageau. Depuis, le nouveau secrétaire général du troisième syndicat de France tente de resserrer les rangs au sein de la maison FO ébranlée par les querelles des derniers mois. Celui qu'on présente souvent comme "réformiste", mais qui assure n'être "ni un clone de Jean-Claude Mailly ni de Pascal Pavageau", appelle à battre le pavé, avec la CGT de Philippe Martinez, le 19 mars. Objectif : réclamer une augmentation générale des salaires, défendre les services publics ou encore dire stop à la réforme des retraites. Et tenter ainsi, après quatre mois occupés par les gilets jaunes qui ont fait de l'ombre aux syndicats, de se faire un peu plus entendre.

Voici la dédicace laissée par Yves Veyrier sur le Livre d'Or de l'AJIS à l'issue de la rencontre :
« Merci beaucoup pour ces échanges directs, sans concession, sincères.

Vive la liberté de la presse, longue vie au journalisme et à la profession de journaliste.
Yves Veyrier
FO – 2 IV 2019 »