17 décembre 2019

Passer de 700 à 100 branches professionnelles : c'est l'objectif du chantier de restructuration lancé dès 2014, lors de la 3e « grande conférence sociale » de François Hollande. Trois lois, deux ordonnances et deux rapports plus tard, le paysage des conventions collectives s'est un peu éclairci : environ 200 branches ont été supprimées - pour la plupart des branches inactives ou des déclinaisons territoriales superflues. Mais le plus dur reste à faire. Combien de branches ont été supprimées ou fusionnées à ce stade ? Quel peut être le rôle des partenaires sociaux dans ce processus ? Quelle est précisément la place des branches professionnelles depuis les ordonnances Travail ? Alors que le rapport de Pierre Ramain proposant des scénarios cibles et une méthode de restructuration est toujours attendu, l'AJIS vous propose de faire le point à l'occasion d'une formation avec la Direction générale du travail.
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, par mail qui vous communiquera le lieu de la rencontre.