29 novembre

Marie-Anne Montchamp, ancienne secrétaire d'État aux personnes handicapées en 2004-2005 dans le troisième gouvernement Raffarin, était aux affaires lors de l'adoption de deux lois fondatrices du secteur de l'accompagnement de la perte d'autonomie : la loi du 30 juin 2004 qui a créé la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) ; la loi Handicap du 11 février 2005. Le 23 octobre, elle a été élue présidente de la CNSA. À cette occasion, elle a accepté de donner sa vision des chantiers du secteur aux adhérents de l'Ajis.
Près de deux ans après l'adoption de la loi d'adaptation de la société au vieillissement, où en est-on ? Quel est le chemin parcouru s'agissant de l'aide à domicile, de la prévention, de la prise en compte des aidants, des droits des personnes âgées ? N'y a-t-il pas urgence quant à la situation des Ehpad ? Quid des problématiques de financement ?
La nouvelle équipe gouvernementale a fait des questions liées au handicap une priorité. Le comité interministériel du handicap a lancé de nouveaux travaux le 20 septembre. Pour agir sur le quotidien des personnes, l'ensemble des champs de l¹école, de l¹emploi, du logement, de la santé, de l¹accessibilité de la ville et des transports, doivent être investis.
N'était-ce pas déjà le cas ? Quels sont les freins ? Et les moyens de les dépasser ?
Dans ce cadre, comment voit-elle le rôle de la Caisse ? Doit-elle monter en puissance en terme de pilotage ? Sa gouvernance doit-elle évoluer ?
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, soit par mail soit au 01 53 24 68 92.