22 septembre 2020

Depuis quatre ans, dix territoires participent à l'expérimentation « Zéro chômeur de longue durée ». Dans ce cadre, des « entreprises à but d'emploi » (EBE) embauchent des chômeurs de longue durée en CDI, au Smic et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais jugés peu rentables. Si les promoteurs de la démarche assurent qu'elle ne représente aucun surcoût pour la collectivité, une évaluation révèle des « gains socio-fiscaux » plus faibles qu'espéré.
Depuis le 9 septembre, les députés discutent de l'opportunité d'étendre le dispositif à au moins 30 nouveaux territoires. Parmi les points de débat : la capacité des territoires à gérer localement les problématiques qui sont les leurs, la pertinence d'un avis de Pôle emploi sur les embauches, la notion de privation, ou encore la perspective de la 3e étape qui pérennisera la démarche et la rendra accessible à tous les territoires qui s'en donnent les moyens.
Pour en parler, l'AJISs accueille Laurent Grandguillaume, directeur général de l'association Territoires zéro chômeur de longue durée, et Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée LREM du Tarn, rapporteure de la proposition de loi.
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, par mail qui vous communiquera le lieu de la rencontre.