26 janvier 2022

Quelques jours seulement après son entrée en fonction à la présidence de la République, Emmanuel Macron lançait le chantier de la réforme du code du travail. Quatre mois plus tard, et après des dizaines de réunion de concertation avec les partenaires sociaux, cinq ordonnances étaient publiées. Fusion des instances de représentation du personnel, réforme de la hiérarchie des normes, barème « Macron ». Ces textes ont modifié en profondeur les relations collectives et individuelles du travail.
Lors des trois précédents scrutins présidentiels, les débats sur le droit du travail étaient nourris. Cette campagne semble pour l'instant faire exception. Faut-il en déduire que la réforme a atteint ses objectifs et qu'elle fait consensus ?
Pour en parler :
- Antoine Foucher, président de Quintet Conseil, ancien directeur de cabinet de Muriel Pénicaud au ministère du Travail ;
- Jean-François Pilliard, co-président du comité d'évaluation des ordonnances du 22 septembre 2017, ancien vice-président du Medef ;
- Pascal Lokiec, professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris-I), président de l'Association française de droit du travail.
Inscription obligatoire auprès de Nadine Decorce, déléguée de l’AJIS, par mail, qui vous communiquera le lieu de la rencontre.