Prix Ajis 2022

"Violences en cuisine : les écoles ont du pain sur la planche"

La restauration est réputée pour ses conditions de travail difficiles, entre brimades et violence physique. Des initiatives émergent dans les écoles de cuisine pour sensibiliser les chefs de demain, même si beaucoup préfèrent ignorer le problème.

« J’avais 16 ans. J'étais en bac pro cuisine. J’étais en stage dans un étoilé, le chef a pété des assiettes devant moi, je me suis pris un bout de céramique dans l'œil. » Éléonore* a publié son témoignage sur les réseaux sociaux. Cette histoire l’a particulièrement marquée. À tout juste 18 ans, elle va obtenir son baccalauréat professionnel en restauration dans un lycée de Franche-Comté et se souvient encore distinctement des faits. « Le chef était tout le temps sous pression. Au moment du service, il lui arrivait de casser une assiette sur le fourneau. La première fois, j’étais en état de choc. Au bout de deux ou trois fois, on s’habitue », souffle-t-elle. Une banalisation de la violence qui s’effectue dès l’apprentissage du métier.

"La formation professionnelle et l'enseignement en milieu carcéral"

Lancement du reportage :

C’est une société à part entière, presque un monde parallèle. Le milieu carcéral reste un univers trop peu connu par le grand public alors que les prisons françaises comptent près de 70 000 détenus. Comment lutter contre la récidive ? A la maison d'arrêt de Grasse, où 620 personnes condamnées ou en attente de jugement sont incarcérées, le retour à la société civile passe surtout par la formation professionnelle et l'accès à l'enseignement.

Pour écouter le reportage, cliquez ici

Manon REINHARDT, étudiante à l'EJCAM

Tout sujet ne respectant pas le présent règlement ne sera pas examiné par le jury

ATTENTION : En raison de la situation sanitaire, le prix AJIS s'adapte. La réalisation de reportages, rendue difficile par les conditions de circulation et d’accueil, ne sera pas exigée des candidats. Leurs travaux journalistiques devront toutefois apporter des éléments d'enquête et faire la preuve qu'ils ont mené des interviews. Leur production ne doit donc pas se résumer à une analyse théorique ou à une note de synthèse.


I - Le prix, doté d'une somme de 3 500 €, est destiné à encourager une personne désireuse de devenir journaliste dans le champ social. Aucune condition d'âge ou d'études n’est exigée. Le candidat ne doit pas avoir de carte de journaliste professionnel (titulaire ou stagiaire à la date de clôture du dépôt des reportages) et n'en avoir jamais eu auparavant OU il doit être en formation en alternance (apprentissage, contrat de professionnalisation).

Le candidat devra fournir une attestation sur l’honneur :

- certifiant qu’il ne détient pas la carte de journaliste professionnel (titulaire ou stagiaire à la date de clôture du dépôt des reportages) et n'en avoir jamais eu auparavant
- OU
certifiant qu’il est en formation en alternance (apprentissage, contrat de professionnalisation) en indiquant l’école dont il dépend et le média dans lequel il effectue cette formation.

Le prix récompense une enquête non publiée jusqu’au jour de la cérémonie de remise du Prix. Un seul sujet sera accepté par candidat. Ce sujet ne doit pas avoir été déjà présenté au Prix AJIS les années précédentes et doit être exclusivement proposé pour le Prix AJIS. Il peut être présenté par 3 co-auteurs au maximum qui, en cas de sélection, se partageront la dotation.

Le jury décernera également « une mention spéciale AFPA » dotée de 2 500 €, saluant la qualité d’une enquête qui n’a pas été retenue pour le Prix.

II - Quelle que soit la forme retenue, l’enquête ne doit en aucun cas mentionner le nom du ou des auteurs (ni leur école le cas échéant) pour garantir l’anonymat de la candidature.

L’enquête peut être présentée sous la forme :

- d'un document écrit (4 à 6 feuillets, soit 6 000 à 9 000 signes encadrés éventuels compris hors titraille, espaces comprises et sans photo). Reportage à envoyer par mail sous un format Word.
- d'un reportage de photos légendées (de 5 à 15 clichés) qui devra être envoyé sur tirage papier.
- d'un reportage  audio (3 à 5 minutes) disponible via une adresse URL, sur un site anonymisé, fermé et accessible jusqu’aux délibérations.
- d'un reportage vidéo  (3 à 5 minutes) disponible via une adresse URL via un site anonymisé, fermé et accessible jusqu’aux délibérations.
- d’un sujet multimédia disponible sur un lien URL anonymisé, fermé et accessible jusqu’aux délibérations comportant plusieurs des éléments suivants :
* texte (4 à 6 feuillets, soit 6 000 à 9 000 signes encadrés éventuels compris hors titraille, espaces comprises)
* photos
* vidéo et/ou audio (maximum 5 mn au total)
* liens hypertexte
* infographies/data.

III - Le terrain choisi pour le sujet peut être la France, l'Europe ou l'international mais le thème doit relever de l'un des cinq grands domaines couverts par les journalistes de l'information sociale :

- Le travail et l'emploi (salaires, conditions de travail, durée du travail, droit du travail, travail précaire, représentation des salariés dans l'entreprise, syndicalisme, restructurations, chômage, assurance chômage, coût du travail, délocalisations, politique de l’emploi, économie sociale et solidaire, santé et sécurité au travail, négociation collective, etc.)
- La protection sociale (assurance maladie, maîtrise des dépenses de santé, médecine de ville, hôpital, organisation du système des soins, retraites, politique familiale, dépendance, prévoyance, mutualité, fonds de pension, accidents du travail et maladies professionnelles, etc.)
- La formation professionnelle (apprentissage, alternance, formation tout au long de la vie, validation des acquis de l'expérience, etc.)
- Le management (recrutement, gestion des ressources humaines, intéressement, participation, épargne salariale, etc.)
- La lutte contre l'exclusion et les discriminations (pauvreté, solidarité, égalité professionnelle, politique de la ville, logement social, insertion par l'économie, handicaps, lutte contre l'illettrisme, etc.).

Le Prix AJIS ne couvre pas les sujets "sociétaux" au sens strict (éducation, sciences/médecine, justice, démographie, etc.).

Le travail réalisé doit s'appuyer sur du reportage ou une enquête. Il ne doit pas se résumer à une analyse théorique ou à une note de synthèse. Les candidats doivent adopter une présentation journalistique (par exemple pour le document écrit : titre, sous-titre, papier, intertitres, encadrés).

IV – Composition du jury

Le jury est composé des présidents d’honneur de l’AJIS, du président, du vice-président, du secrétaire général, de deux membres du comité directeur de l’AJIS, de deux responsables de rédaction, de deux responsables d’école de journalisme, d’un représentant de l’Afpa et de la déléguée de l’AJIS.

V – Dossier de candidature

Outre l’envoi du sujet, le dossier de candidature doit comporter les coordonnées du candidat et une note d’intention mentionnant notamment la portée et l’originalité de travail et précisant à quel genre de publication (quotidien, magazine hebdo, radio locale ou nationale, émission de télévision, site internet généraliste ou spécialisé, etc.) le sujet est destiné. Le candidat pourra également, s’il le souhaite, préciser le contexte et les conditions dans lesquelles il a réalisé son travail.

Date limite de dépôt des reportages : 31 mars 2022 minuit
- soit par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- soit par voie postale (le cachet de la poste faisant foi) à l’AJIS – chez EMI-CFD – 10 rue des Prairies – 75020 PARIS (Attention : aucun envoi postal en recommandé avec accusé réception).

VI – Les délibérations auront lieu au cours du mois de juin. Les lauréats seront prévenus par téléphone à l’issue de la délibération du jury final. Les autres candidats seront informés individuellement par email du résultat des délibérations.

La participation au Prix AJIS implique l'acceptation du présent règlement par l'ensemble des participants et l'autorisation par les lauréats du Prix AJIS et de la mention AFPA de la diffusion des reportages ou enquêtes primés sur les sites internet de l'AJIS (www.ajis.asso.fr), de l'AFPA (www.afpa.fr).

Pour tous renseignements complémentaires, envoyez un mail à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous êtes étudiant ou étudiante en école de journalisme ? Vous vous intéressez aux problématiques sociales ? Tentez de remporter le Prix 2022 de l'information sociale !

Ce prix, remis par l'AJIS depuis 1985, récompense une enquête ou un reportage non publié, réalisé par un futur journaliste, portant sur l’un des cinq grands domaines de l’information sociale : le travail et l’emploi, la protection sociale, la formation professionnelle, le management, ou la lutte contre les discriminations et l’exclusion. A la clé: une dotation de 3500 euros.

Comme chaque année, le jury décernera également une "mention Afpa" dotée de 2500 euros.

Date limite de dépôt des candidatures le 31 mars 2022.